Quelques clés pour bien comprendre les différents taux de votre prêt immobilier

Lorsque vous empruntez afin d’acheter un bien immobilier, différents taux de prêt immobilier vous seront présentés dans un cadre de votre emprunt comme le TAEG, le TAEA, le taux d’usure ou encore le taux nominal. Ces taux ont chacun une signification précise et ont aussi leur importance dans l’offre de prêt.

Qu’est-ce que le TAEG ?

Il existe différents taux de prêt immobilier y compris le TAEG. Le TAEG ou taux annuel effectif global représente tout le coût réel du crédit. Ce taux est généralement exprimé en pourcentage de somme empruntée. Cela est une mention obligatoire qui est incluse dans les offres de prêt. D’ailleurs, le TAEG a remplacé le TEG ou taux effectif global qui était utilisé comme référence dans des crédits immobiliers.

Comment est calculé le TAEG ?

Le TAEG, c’est un indicateur obligatoire regroupant l’essentiel des frais qui sont liés votre emprunt. Dans ce cas, c’est le taux de référence permettant de comparer les offres de prêt du marché. Ainsi, il comprend le coût de l’évaluation des biens immobiliers, les frais de tenue et d’ouverture d’un compte, les frais payés ou bien dus à des intermédiaires. D’ailleurs, il comprend aussi les frais de dossier, les coûts de garanties obligatoires et d’assurance et le taux d’intérêt de base ou bien le taux nominal. Toutefois, les techniques de calcul du TAEG peuvent varier en fonction des établissements financiers. Il y a certains frais qui ne sont pas introduits dans le calcul du TAEG comme les pénalités pendant le rachat, les frais de notaire, etc. Les établissements de crédit disposent un devoir de mentionner le TAEG dans des offres préalables de crédit, des contrats de prêt et dans les publicités.

Taux nominal et TAEA, des taux constitutifs du TAEG

Le taux nominal est un élément utile dans le calcul du TAEG. Il est également constitué des intérêts qui représentent la rémunération de la banque en objection des fonds vous étant prêtés. Ce taux est fixé par des organismes de crédit et diffère aussi d’un établissement à l’autre. D’autre part, le TAEA ou le taux annuel effectif de l’assurance est une mention obligatoire devant être indiqué sur la fiche standardisée d’information. C’est le taux annuel qui est appliqué à une assurance de prêt. Une loi oblige les organismes et les banques à indiquer d’une façon claire ce taux dans des documents contractuels qui sont relatifs au prêt. Un décret définit ainsi le mode de calcul de ce TAEA.

Quel est l’impact de votre statut professionnel sur la souscription d’une assurance de prêt ?
5 questions incontournables quand on souscrit une assurance emprunteur