Prêt immobilier : dans quel cas peut-on bénéficier d’un taux zéro ?

Le prêt à taux zéro (PTZ) fait partie des prêts aidés pour réaliser son désir de devenir propriétaire immobilier. L’obtention de ce type de prêt immobilier dépend néanmoins de la situation de la personne mais aussi de la nature de son projet immobilier. Dans quels cas peut-on obtenir un PTZ ?

Achat d’un logement neuf

Le prêt immobilier à taux zéro est un financement immobilier délivré par les banques, en collaboration avec l’État, pour l’accession à la propriété. Le principal avantage, c’est que le bénéficiaire n’aura pas à payer les intérêts au moment de rembourser le prêt aidé contracté.

Les personnes qui procèdent à l’achat d’un bien immobilier neuf peut bénéficier d’un PTZ. Quelques conditions doivent toutefois être respectées. Concrètement, l’acquéreur doit être primo-accédant. Autrement dit, il ne doit pas détenir un logement à titre de résidence principale durant les 2 ans qui précèdent sa demande de prêt.

Le montant de prêt accordé au bénéficiaire est variable selon quelques critères précis : la localisation de la résidence principale à acquérir, le revenu financier de l’acquéreur, le nombre de personnes composant le ménage souhaitant procéder à un achat dans le neuf…

Achat immobilier dans l’ancien

Les personnes qui procèdent à l’achat d’un bien immobilier dans l’ancien peuvent bénéficier d’un prêt immobilier à taux zéro. Dans ce cas précis, il doit tout d’abord s’agir d’un logement localisé en zone B ou en zone C. Le prêt n’est pas valable si l’immobilier ancien se trouve dans d’autres zones territoriales.

Également, le bien immobilier ancien à acquérir doit faire l’objet de travaux de réhabilitation. Dans cette optique, le montant nécessaire pour les travaux représenter  25 % du prix total du projet.

Pour connaître à l’avance le montant de son prêt à taux zéro, il convient d’utiliser de se servir d’un simulateur PTZ fiable et efficace en ligne.

Projet d’achat de logement social

Le prêt immobilier à taux zéro peut encore servir pour l’achat d’un logement social. Le prêt est valable quelle que soit la zone où se trouve le logement à acheter. L’acheteur n’est pas non plus obligé de faire des travaux de réparation comme pour l’acquisition d’un logement ancien.

Dans tous les cas, le logement obtenir après un financement PTZ doit servir de logement principal au moins pendant 6 ans consécutifs.

Les délais de remboursement du prêt aidé peut s’étaler jusqu’à 25 ans. Pendant cette période, le nouveau propriétaire bénéficie encore des différés de remboursement systématiques au cours desquels il n’aura pas à payer des mensualités.

Quel est l’impact de votre statut professionnel sur la souscription d’une assurance de prêt ?
5 questions incontournables quand on souscrit une assurance emprunteur