Les frais de serrurerie pour perte de clés sont-ils couverts par l’assurance habitation ?

Assurance habitation

Publié le : 23 janvier 20246 mins de lecture

Vous venez de perdre vos clés de maison ou d’appartement ? Voilà une situation bien stressante. À l’incapacité de rentrer chez vous, s’ajoute l’appréhension d’une facture salée de serrurerie. L’assurance habitation est prévue pour de tels cas d’espèce, vous dites-vous. Mais couvre-t-elle la perte ou le vol des clés ? Voilà la question primordiale. En réponse à vos interrogations actuelles, voici un bref aperçu des dispositions générales des assurances en matière de serrurerie.

Que prévoit l’assurance habitation en cas de vol ?

Une question directe d’entrée de jeu : le vol de clés est-il couvert par l’assurance habitation ? Tout dépend. Dans une majorité de cas, vous êtes couvert par votre assurance si vous vous faites voler vos clés. Cette couverture est également valable lorsque votre serrure a été endommagée par suite d’un acte de vandalisme.

Les dispositions relatives à ces diverses occurrences sont prévues par la garantie « vol et actes de vandalisme ». Un grand nombre d’assureurs la proposent en option. Il est possible de la choisir, qu’il s’agisse d’un contrat d’assurance habitation classique ou d’un contrat multirisque.

La perte de clés est-elle couverte par l’assurance habitation ?

À la question « l’assurance habitation couvre-t-elle le vol de clés ? » s’ajoute une autre, qui lui est voisine. Elle concerne l’égarement des clés. Là aussi, la réponse est fonction des garanties choisies dans le contrat d’assurance.

Le recours à un serrurier en cas de perte des clés est couvert par la garantie « dépannage d’urgence à domicile ». Cette garantie est optionnelle dans les contrats d’assurance habitation. Vous pouvez la faire jouer lorsque vous perdez vos clés, mais pas seulement. Il vous est également possible d’appeler votre assureur lorsque vous avez claqué votre porte en oubliant les clés à l’intérieur.

Que faire en cas de perte ou de vol de clés ?

Lorsque vous n’arrivez plus à mettre la main sur vos clés, vous pourriez être tenté d’appeler en premier un serrurier. Ce réflexe, quoique compréhensible, n’est pas le bon. Dans le cas présent, il vous serait défavorable en ceci que vous n’auriez droit à aucune indemnisation.

En cas de perte ou de vol de clés, contactez votre assureur en premier. Il saura vous dire si les termes de votre contrat vous rendent éligible à une prise en charge. En cas d’éligibilité, il vous indiquera le professionnel auquel faire recours si nécessaire. Il est à noter que toutes les assurances ou presque ont un réseau de professionnels avec lesquels elles collaborent. Si votre assurance a des serruriers parmi ses partenaires, il est probable que l’on vous demande d’en contacter un. Il se peut aussi que l’on vous laisse le choix de faire appel au professionnel que vous désirez.

Quid de l’avancement des frais de serrurier ?

La responsabilité de l’avancement des frais relatifs à l’intervention du serrurier varie selon les situations.

– Lorsqu’il s’agit d’un vol, d’une perte ou d’un acte de vandalisme, c’est au locataire qu’il revient d’avancer les frais. Il en est de même lorsque le changement ou la maintenance de la serrure a pour cause un mauvais entretien. C’est ce que prévoient les dispositions de la loi du 6 juillet 1989.

– S’il y a vétusté ou malfaçon de la serrure, le propriétaire est tenu de payer les frais des travaux. Sa responsabilité entre en jeu également lorsque votre serrure est dégradée par le bâti de la porte.

– Il peut aussi arriver que la responsabilité du propriétaire soit engagée, mais que le locataire doive agir dans l’urgence. Dans une telle situation, il devra joindre son assureur, puis contacter un serrurier. Il se fera alors ultérieurement rembourser par son propriétaire. Pour cela, il devra conserver la facture de la prestation comme élément de preuve.

Comment obtenir un remboursement des frais de serrurier par son assurance ?

L’indemnisation relative aux frais de serrurier ne peut se faire que sous certaines conditions nonobstant les termes de votre contrat. Pour être assuré d’être remboursé, il y a un processus obligatoire à suivre.

  • Prise de contact avec votre assureur

Avant toute intervention d’un quelconque professionnel, il vous faut contacter votre assureur que ce soit en ligne ou par téléphone. Expliquez-lui la situation et donnez-lui les raisons du changement ou de l’entretien de serrure.

  • Consultation des garanties de votre assurance

Pour que vous puissiez être remboursé, il faut que votre contrat le prévoie. Vérifiez donc votre éligibilité à un remboursement en consultant les détails de votre contrat. Si vous n’avez pas votre contrat sous la main, votre assureur pourra vous éclairer sur votre éligibilité ou non.

  • Rassemblement des éléments de preuve et présentation de la demande de réclamation

Pour constituer votre dossier de réclamation, vous aurez besoin de pièces justificatives. Vous pouvez présenter divers éléments tels qu’une photo de la serrure à changer, un devis de serrurier…

Petit conseil : si vous êtes victime de vandalisme, il vous faudra ajouter le procès-verbal de votre dépôt de plainte. Il est à noter que pour qu’il soit valable, vous devrez avoir porté plainte dans les 24 heures suivant l’incident.

Dès lors que vous avez rassemblé tous ces éléments, présentez votre demande de réclamation à l’assureur et attendez son avis.

  • Changement de la serrure

Une fois votre cas examiné, l’assureur vous donnera son aval pour contacter un serrurier de votre choix. Il pourra également vous diriger vers un serrurier partenaire.

  • Soumission de la facture

Après l’intervention du serrurier, conservez soigneusement la facture de la prestation et soumettez-la à votre assureur. C’est grâce à elle que vous pourrez prétendre à un remboursement. Notez que, selon le coût des travaux, ils pourront être remboursés intégralement ou en partie.

Assurance habitation : protection, tranquillité d’esprit et bien plus encore
Quelles sont les couvertures essentielles à inclure dans une assurance habitation pour les locataires ?

Plan du site