Achat immobilier en viager : quelques particularités à noter

L’achat immobilier en viager consiste à acheter un bien immobilier pour un capital initial, appelé bouquet, puis à payer la rente régulièrement pour le reste de la vie du vendeur. Vous pouvez distinguer le viager libre, si l’acheteur peut immédiatement occuper la résidence et le viager occupé lorsque le vendeur continu de vivre dans la propriété

Conditions d’un achat à vie

Le contrat de vente de rente viagère contient des conditions très flexibles. Le contrat peut inclure une clause qui permet au vendeur l’annulation de la transaction si la rente n’est pas payée, et une clause de rachat qui permet d’autoriser l’acheteur à exonérer le paiement de la dotation contre paiement d’un capital.

En effet, le prix d’achat immobilier en viager est fixé en fonction de l’âge du vendeur, de la valeur du bien et des conditions de vente. Si l’acheteur a payé le bouquet lors de la signature du contrat, ce dernier montant est retiré du prix de vente pour évaluer le montant de la redevance. Veuillez noter que le paiement des bouquets n’est pas indispensable, mais existe dans la plupart des rentes viagères. Pour un viager occupé, le vendeur est responsable de l’entretien quotidien et des taxes d’habitation, tandis que l’acheteur est responsable des reconstitutions majeures et des taxes foncières.

Financièrement solide pour acheter en viager

L’achat immobilier en viager peut être bénéfique, mais elle ne convient pas à tous les acheteurs. Les établissements de crédit et les banques ne parviennent pas à financer aisément pour de telles acquisitions. Pour une simple raison, par exemple, cette démarche est plus risquée qu’un financement locatif dans un immeuble neuf.

Par conséquent, il est préférable de posséder des fonds pour payer le forfait initial et d’accumuler des économies pour garantir les paiements habituels de la redevance. Il convient également de considérer que vous devez aussi payer certains frais de travaux ou d’entretien, en tant que débirentier. Si vous rencontrez des problèmes financiers, vous êtes toujours susceptible de revendre la propriété que vous avez achetée en viager.

Un investissement d’incertitude pour le viager

Sa particularité apparaît dans leur principe hasardeux. Si ce genre de financement immobilier permet d’acheter un appartement ou une maison sans avoir à payer une grosse somme d’argent et qu’une transaction très rentable peut être conclue, il faudra attendre la mort du vendeur pour prendre possession de la propriété si cette dernière ne peut pas être libérée avant. L’achat immobilier en viager libre élimine cette ambiguïté. Par ailleurs, un viager occupé vous permet d’être propriétaire sans avoir à faire face aux désagréments de la gestion des loyers.

Alors, l’achat en viager est une méthode d’achat. Vous pouvez déterminer si vous souhaitez devenir propriétaire du bien sans avoir à l’occuper immédiatement. C’est une solution idéale si vous ne disposez pas d’un montant élevé de base, mais que vous ne permettez que le paiement des revenus par versements échelonnés sur une période donnée.

5 questions incontournables quand on souscrit une assurance emprunteur
Prêt immobilier : dans quel cas peut-on bénéficier d’un taux zéro ?