5 questions incontournables quand on souscrit une assurance emprunteur

L’assurance emprunteur permet de garantir le remboursement de prêt, en intégralité ou en fraction, en cas de décès, perte d’emploi ou invalidité de l’emprunteur. La souscription d’une assurance emprunteur est toujours incontournable pour obtenir un prêt immobilier. Voici donc quelques questions à poser quand on souscrit une assurance emprunteur.

Quelle assurance emprunteur choisir

La loi Lagarde vous permet de choisir une assurance individuelle depuis 2010. Vous avez le choix entre une assurance individuelle et une assurance de groupe. L’assurance de groupe mutualise les risques de tout emprunteur. Les coûts et les garanties des offres de ce contrat sont alors normalisés pour tous les profils. Par contre, le contrat d’assurance individuelle généralement nommé « assurance déléguée », permet aux emprunteurs de profiter d’un avantage sur l’assurance sur mesure. Le contrat individuel, moins coûteux que le contrat de groupe, est tarifé en fonction du profil de l’emprunteur. Vous pouvez également utiliser un comparateur assurance prêt immobilier, sur hyperassur.com, pour vous éclairer.

Quelle quotité et quelle garantie pour une assurance emprunteur

Les garanties dépendent de votre profil d’assuré (situation professionnel, état de santé, si vous êtes un fumeur ou non, âge…) et la nature de votre projet. Un contrat d’assurance emprunteur inclura différents types de garanties. Il y a la PTIA, la garantie Perte totale et irréversible d’autonomie permettant de couvrir l’invalidité irrévocable de l’emprunteur, d’utiliser toute activité rémunératrice. La garantie de décès, la garantie d’Incapacité temporaire totale de travail, la garantie Invalidité permanente partielle et la garantie de Perte d’emploi. La quotité de l’assurance de votre prêt immobilier c’est la fraction du capital à garantir de votre assurance. Pour un emprunteur seul, la part de la quotité exige 100% du capital emprunté. Pour un prêt sur 2, plusieurs aspects sont possibles : 100%/100%, 50%/50%, 40%/60%, 30%/70%. Le choix de la distribution de quotité varie selon la nature de votre projet et de votre profil.

Quand changer et quel est le coût d’une assurance emprunteur ?

Grâce à la loi Hamon de 2014, vous pouvez changer d’assurance de prêt immobilier à tout moment. Pour cela, faites votre demande de délégation pour renoncer à l’assurance souscrite auprès de votre banque. Cette demande doit se faire 15 jours avant la fin de 12 mois de souscription. Pour valider ce changement, assurez-vous que le nouveau contrat comporte les critères par le CCRF. Le prix de votre assurance emprunteur varie selon divers critères : la nature et le tarif de votre projet, votre niveau de garantie, vote état de santé, votre quotité assurée. En outre le coût de votre assurance de prêt peut être estimé via deux méthodes différentes : soit sur le capital initial, le tarif de la cotisation est fixe. Soit sur restant dû, le tarif de la cotisation est variable. Faites-vous aider par un comparateur assurance emprunteur en ligne.

Achat immobilier en viager : quelques particularités à noter
Prêt immobilier : dans quel cas peut-on bénéficier d’un taux zéro ?